Introduction à l’homéopathie

Qu’est-ce que c’est l’homéopathie?

· Méthode alternative de soins de santé, douce et naturelle, fondée par le médecin allemand Samuel Hahnemann, en fin du XVIIIe siècle.

· L’homéopathie est basée sur trois lois principales :

o La loi de la similitude : le semblable guérit le semblable, ce qui signifie que toute substance capable de provoquer un certain nombre de symptômes chez un individu sain est susceptible de guérir un sujet malade présentant un ensemble de symptômes semblables.

o La loi des hautes dilutions (l'infinitésimal): l'activité du médicament s'accroît en proportion de sa dilution à la condition qu’après chaque dilution on ait dynamisé le contenu via des succussions (agitations).

o La loi de l’individualisation : l’homéopathe analyse l'intégralité des symptômes de la personne malade et non uniquement ceux liés à la maladie.

Comment l’homéopathie fonctionne-t-elle?

· Chaque être vivant possède de l’énergie vitale qui génère un processus naturel de guérison si elle est correctement stimulée et si elle n’est pas trop affaiblie par la maladie, par l’environnement ou par des médicaments allopathiques.

· Selon les observations de Samuel Hahnemann et de ses collègues, une maladie plus importante et récente éteint une maladie semblable déjà présente dans l’organisme (Aphorisme 26 de l’Organon « une affection dynamique, dans l'organisme vivant, est éteinte d'une manière durable par une plus forte, lorsque celle-ci, sans être de même espèce qu'elle, lui ressemble beaucoup quant à la manière dont elle se manifeste. »

Exemples (aphorisme 46):

o « Combien de fois n'est-il point arrivé à la petite vérole d'occasionner la surdité et la dyspnée ! J. F. Closs (4) l'a vue guérir ces deux affections, lorsqu'elle fut arrivée à son maximum d'intensité. »

o « Une tuméfaction, même très considérable, des testicules, est un symptôme fréquent de la variole. Aussi a-t-on vu, suivant Klein (5), cet exanthème guérir homœopathiquement une intumescence volumineuse et dure du testicule gauche, qui était le résultat d'une contusion », etc.

· Le remède homéopathique (lorsqu’il a été correctement choisi) produit chez le patient une maladie artificielle semblable à celle qui est déjà installée dans son organisme et qui est légèrement plus forte que cette dernière. D’après l’aphorisme 26, la maladie artificielle éteint la maladie initiale et, par la suite, vu qu’elle a été artificiellement introduite dans l’organisme, elle disparaît d’elle-même.

Quels sont les remèdes homéopathiques?

Les médicaments homéopathiques sont la plupart du temps fabriqués à partir de substances d’origine végétale, animale ou minérale, à des doses " homéopathiques ", c’est-à-dire diluées et dynamisées.

· - Souches végétales (Chamomilla : camomille, Aconitum napellus : aconit, Nux vomica : noix vomique);

· - Souches animales (Lachesis : venin de serpent, Coccus cacti : chenille);

· - Souches minérales (Ferrum metallicum : fer, Petroleum : pétrole, Natrum muriaticum : sel marin);

· - Souches microbiennes (Influenzinum : vaccin anti-grippal, une nouvelle souche tous les ans).

Qu’est-ce que 15CH, 6X, 12D, 30K?

On obtient 1X ou 1D (décimale) en diluant une goutte de la matière initiale (teinture-mère) dans 9 gouttes d’eau et/ou d’alcool dans une petite bouteille qu’on secoue énergiquement. Si on prend 1 goutte de la dilution 1D et on la met dans 9 gouttes du solvant (eau et/ou alcool) dans une autre bouteille, puis qu’on la secoue, on obtient la dilution 2D, etc.

De la même façon, on obtient les dilutions CH (Centésimale Hahnemannienne), mais au lieu d’avoir 9 gouttes du solvant, on utilise 99 gouttes.

En ce qui concerne les dilutions K (Korsakovienne), la procédure est la même que celle utilisées chez les dilutions CH, mais on utilise un seul flacon pour l'ensemble du processus.

Quelle sont les différences entre la médicine classique et l’homéopathie?

Médicine classique

Homéopathie

Approche

Local : une partie du patient est malade (le cœur, les poumons, le foie, le bras gauche, etc.)

Global (holistique) : le patient, dans sa totalité, est malade : il est donc considéré dans sa globalité (état physique, émotionnel, mental, spirituel)

Qui est traité?

La partie malade (l’organe); la maladie

Le malade

Résultats du traitement

Les symptômes sont améliorés ou temporairement disparus, mais la cause de la maladie reste dans l’organisme et va trouver une autre façon de « s’exprimer ». Par exemple, des éruptions de la peau supprimées par des médicaments allopathiques ou par des crèmes se transforment très souvent en asthme. Le système immunitaire est affaibli par les antibiotiques et les médicaments.

La perturbation initiale de l’organisme est éliminée. Le système immunitaire est renforci. L’état physique, émotionnel et mental du patient est amélioré.

Effets indésirables

Gaspillage de l’énergie vitale pour la transformation des substances chimiques.

Affaiblissement du système immunitaire.

Apparition de problèmes dans d’autres systèmes ou organes de l’organisme (système digestif, la peau, le foie, les reins, le cœur, etc.). Ex : un « simple » Advil peut provoquer des réactions respiratoires, des types crises d'asthme, des maux de tête accompagnés de nausées, des vomissements, des modifications du bilan hépatique ou de la formule sanguine (baisse des globules blancs ou des globules rouges).

http://lasante.net/nos-medicaments/douleurs-et-fievres/adviltab-400-mg.html

Il n’y a pas d’effets secondaires à l’homéopathie. On parle plutôt «d’aggravation des symptômes ». S’ils s’amplifient après la prise homéopathique, cela signifie qu’on a une trop grande sensibilité au médicament. On augmentera donc la dilution et on diminuera la fréquence de prises.

Pendant le traitement des maladies chroniques, on peut observer un « retour » temporaire de vieux problèmes (ce qui est un bon signe!) qui disparaissent par eux-mêmes. Dans ces cas, il est important que le malade soit suivi par un homéopathe.

Il faut comprendre que les homéopathes ne sont pas contre la médicine classique! Ces deux médecines doivent fonctionner conjointement, car elles se complètent. La médecine classique est indispensable dans les cas d’urgence : crise cardiaque, membre cassé, accident de n’importe quelle origine qui menace la vie d’une personne. Par contre, l’homéopathie devrait être privilégiée dans la prévention des maladies ainsi que dans les cas de maladies aigües (rhume, grippe, diarrhée, coup de soleil, otite, amygdalite, bronchite, etc.) ou chroniques (cystites répétitives, eczéma, bronchite chronique, asthme, allergies, etc.).

Peut-on se soigner seul ?

· Cas aigus : OUI. À la condition qu’on utilise certaines règles de base;

· Cas chroniques : NON. Dans ce cas-ci, il est important qu’un homéopathe qualifié fasse un portrait global du patient en faisant par la suite tous les suivis nécessaires dans le but de rétablir la santé du malade. Même les homéopathes utilisent les services d’autres homéopathes quand il s’agit de leur santé afin d’avoir un portrait objectif de la situation.

Règles de base dans les cas aigus (pour se soigner seul)

· Choisir une dilution moindre ou égale à 30CH (de préférence 9CH à 15CH);

· Choisir un remède qui couvre le plus de symptômes possibles;

· Si après 3 prises du remède, on ne voit aucun changement, aucune réaction (meilleur état général, sommeil, plus d’énergie, etc.), il faut réévaluer la situation et choisir un nouveau remède qui convient mieux pour le moment;

· Plus l’état du malade est grave, plus on peut rapprocher les doses (même au 15-20 minutes);

· IMPORTANT : Il faut espacer les prises du remède dès qu’on observe une amélioration ou réaction;

· Règle générale : on peut donner 4-5 doses/24 heures de la dilution 30CH et 6-7 dans le cas des dilutions plus faibles (9, 12, 15CH);

Comment prendre les remèdes homéopathiques ?

1. Mettre 2 granules du médicament prescrit (sans les toucher) dans une bouteille de 250ml d’eau de source et attendre jusqu’à ce qu’elles soient dissoutes.

2. ​ Avant de prendre une cuillère à soupe du liquide ainsi obtenu, frapper fort la bouteille 5-6 fois pour dynamiser le contenu.

Attention:

Éviter de prendre le remède moins de 30 minutes avant ou après le repas ou la cigarette, à l'exception des cas urgents. La bouche doit être «propre» d’odeur et de substances.

· Éviter l’absorption de café, tabac, camphre et menthe, car ces substances pourraient influencer négativement l’efficacité de l’homéopathie.

L’homéopathie peut-elle prévenir la maladie ?

Une personne qui se fait soigner régulièrement par l’homéopathie développe un meilleur système immunitaire avec le temps. De plus, ces individus deviennent plus à l’écoute de leur corps et leurs émotions, ce qui les incite chercher l’aide d’un homéopathe dès que les premiers symptômes d’une perturbation énergétique apparaissent (ex. problème de sommeil, impatience, colère, chagrin, etc.) et de cette façon, ils évitent l’installation plus profonde de la maladie.

Il est à ajouter qu’on peut utiliser l’homéopathie en prophylaxie (exemple : contre la grippe, la malaria, la fièvre jaune, etc.).

Qu’est-ce que l’homéopathie peut guérir?

· Maladies chroniques : sinusites, amygdalites, otites en répétition; eczémas; problèmes digestifs, pulmonaires, etc.

· Maladies aigües : grippes, rhinopharyngite, gastro-entérite, bronchite, pneumonie, etc.

· Troubles du comportement : hyperactivité, déficit d’attention, anorexie/boulimie, anxiété, phobies, dépression, etc.

Quelles sont les limites de l’homéopathie?

Pour que l’homéopathie puisse aider un malade dans son processus de guérison, il faut que son énergie vitale soit assez forte pour réagir à la stimulation du remède homéopathique.

  • Pour un organisme affaibli par une maladie de longue durée (cancer, SIDA, diabète insulinodépendant, maladie de Basedow, etc.) ou une maladie dont l’expression a été supprimée à plusieurs reprises par des médicaments allopathiques, l’homéopathie peut améliorer son état global (effet palliatif), mais ne peut pas, malheureusement, le guérir définitivement.

  • Cas qui nécessitent une manipulation d’urgence (accidents, infarctus, AVC, appendicite, etc.).

#blogintroductionàlhoméopathie

Featured Posts
Recent Posts
Search By Tags
Pas encore de mots-clés.
Follow Us
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic
  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page

© 2023 by Alternative Medicine

  • b-facebook
  • b-tbird